Dimanche 28 septembre 2014 7 28 /09 /Sep /2014 18:49

La semaine dernière s'est déroulée la compétition de l'AHGL (Alliance Halieutique des Grands Lacs) sur le lac de Biscarosse/Parentis.

Seb ne pouvant pas y être, c'est avec mon père que nous nous sommes inscrits. Pour une première compétition ensemble!

Après un départ à 4h30 (ouch!), le thermomètre de la bagnole se met à faire des blagues sur la route, il passe progressivement de 14°C à Bordeaux à... 8°C à Parentis! Une fois au bord du lac, et après avoir bien pesté sur la route en insultant Peugeot, je sors de la voiture et frise l'arrêt cardiaque... Le thermomètre ne s'est pas trompé! On est en tee-shirt, et on n'a même pas prévu de veste... la loose!

Bon, le plus dur reste quand même le run en bateau au moment du départ... où on a carrément l'impression d'être à poil sur la banquise! Là j'avoue avoir ressenti une furieuse envie de retourner me coucher...

On attaque la pêche en suivant notre plan, c'est à dire en pêchant des limites d'herbiers dans 4.5m d'eau au large de Parentis. On sait que l'activité varie beaucoup, et que les poissons font des allées et venues sur cette zone, donc on avait convenu de passer un bon moment dessus. Mais au bout de 3h de pêche, il faut se rendre à l'évidence, les brochets ne sont pas là!

Direction alors le Sud, où de nombreuses équipes sont déjà présentes et squattent les meilleurs spots.

On remarque alors une impressionnante quantité de blancs en surface, avec des chasses de perches venant régulièrement troubler leur quiétude. On commence à prendre quelques poissons, mais pas maillés... On ratisse la zone pendant plusieurs heures, en vain.

Il est plus de 13h et on a toujours rien sur la feuille de marque! Bref, on sait qu'on est completement passés à coté de la pêche et que ça va être très dur de faire quelque chose.

Mais surtout, on commence à se demander si le choix de profondeur était bon, car même le changement de zone n'a rien donné. Du coup, on décide de pêcher plus près de la surface, et plus en linéaire, dans 2m-2m50 d'eau. Le choix s'avèrera payant puisque au bout de quelques lancers au spinnerbait, je prends une tape magistrale et sors un joli 94cm. On comprend alors qu'on est vraiment trop habitués à pêcher des zones d'au moins 4m et à travailler les leurres! Oui, mais on le comprend trop tard...

Est-ce le froid de la nuit, en ayant fait perdre quelques degrés en surface, qui a poussé les blancs à monter et les brochets à les suivre?

94AHGL.jpgQuoi qu'il en soit, le changement de tactique est payant, puisque les touches deviennent plus fréquentes. Et après deux poissons décrochés (c'est vraiment pas le jour...) et quelques non maillés, mon père sort un poisson de 70cm qui n'aura jamais voulu se mettre à l'endroit dans le vivier... On le garde jusqu'à la fin en espérant que son état s'arrange, mais il faut se rendre à l'évidence, il est foutu...

La fin de la manche arrive et on est plein de regrets. On a compris la pêche trop tard. Mais on sauve quand même l'honneur avec le prix du plus gros poisson pour notre unique brochet comptabilisé!

DSC00734_STomyn--1-.jpg

Quoi qu'il en soit, on sera à nouveau là l'an prochain pour cette super manifestation!

Greg

Par teamfloridafields - Publié dans : Compétition
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 20 septembre 2014 6 20 /09 /Sep /2014 15:20

Il y a des jours où rien ne va et on se dit toujours "si j'avais su je serais resté couché..." Et ce matin quand le réveil a sonné à 4h00 du matin, je me suis dis cette phrase... Mais pour une fois, j'ai bien fait de me lever!!!

C'est donc avec Régis de Pêche d'Enfer à Arles que nous partons pour tenter d'attraper quelques thons... Il est encore très tôt et Régis décide de pêcher le tassergal (pour ceux qui ne connaisse pas ce poisson, je vous mets sa fiche caractéristique en fin d'article).

Du coup, équipé de la legend tournament wacky style, je monte un Gunfish 95 sur un bas de ligne fluoro en 25/100....et c'est seulement au bout de quelques lancés qu'une belle attaque suivi d'un combat impressionnant, que je prendrais mon premier tassergal! vraiment magique les combats de ce poisson!!

La vie est un gros fish...pas tranquille!

C'est bon ils sont là! et comme ce sont de petits poissons qui traînent sur la zone, je reste en 25/100 malgré un gros risque de coupe car les tassergals ont des dents très affûtées un peu comme les piranhas...

La vie est un gros fish...pas tranquille!

Nous continuons donc au stickbait et une attaque d'anthologie me happe le leurre et s'ensuit un long et périlleux combat! Avec Régis, nous avons juste vu une énorme attaque mais pas le poisson et Régis, au vu du combat pense à une liche! oups...25/100....ça va être chaud! Près de 5min de combat et je sens le poisson qui monte! mon stress aussi!! Régis, prêt avec l'épuisette commence à avoir des doutes sur le fait que ce soit une liche mais plutôt un gros tassergal!!

La vie est un gros fish...pas tranquille!
La vie est un gros fish...pas tranquille!

On commence à apercevoir le poisson et..il replonge..le doute et..le stress s’amplifient...

Je reste concentré afin d'éviter la casse tant redoutée...Enfin on le voit et c'est à notre grande stupeur, un loup! un énorme loup!!! Il est dans l'épuisette et la joie envahi le bateau!!

La vie est un gros fish...pas tranquille!

Je viens avec l'aide de mon ami Régis, de battre mon record perso!!!!

8kg de bonheur!!!!
8kg de bonheur!!!!

8kg de bonheur!!!!

Pour la suite, se sera un bon moment à la recherche de quelques maquereaux Espagnol, toujours marrant à pêcher! puis c'est direction tuna!!!! mais voilà...des chasses de partout! mais des chasses éclairs! deux thons ici, trois thons là bas...et à chaque fois on arrive trop tard...arffff...heureusement que des dauphins par dizaines viendront nous saluer et nous remonter le moral.

La vie est un gros fish...pas tranquille!
La vie est un gros fish...pas tranquille!

Voilà..la journée s'achève et c'est plein d'image dans la tête et surtout dans la gopro..que je vais me coucher ce soir! J’essaie de vous faire un film de cette journée avec le combat du loup!

PS: fiche caractéristique du Tassergal,

La vie est un gros fish...pas tranquille!

@++

David

Par teamfloridafields - Publié dans : News mer
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 9 septembre 2014 2 09 /09 /Sep /2014 13:58

Voici une magnifique vidéo tournée à la GoPro de Cyril et montée par lui même. De l'action, des beaux poissons et une musique sympa. Ca ne donne qu'une seule envie : le rejoindre à la pêche !

Florilège de séquences de pêche aux leurres en eau douce.
Bateau ou float-tube, morceaux choisis de mes dernières sorties.

Cyril

Par teamfloridafields - Publié dans : News eau douce
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 7 août 2014 4 07 /08 /Août /2014 09:01

Obligations professionnelles obligent, ce n'est que le samedi matin que nous arrivons à penne d'agenais. 

Les quelques échos sur les préfishings de la veille annoncent une pêche très dure. Pour compléter le tableau le temps est instable, la pluie menace et le spectre d'un gros orage planera sur nos têtes tout le week end. 

On passe rapidement au camping, montage de tentes, retrouvailles avec les potes et il est déjà temps d'aller au briefing !

L'appma, le municipalité, l'organisation du GN et le chef d'orchestre Fred Marre, nous ont donné rendez vous dans la salle des communes de penne d'agenais pour le lancement de cette compétition.

Il est clair que beaucoup de choses ont été faites pour placer cet événement dans une catégorie au dessus des compétitions habituelles. Du moins pour nous, il y a comme une saveur nouvelle ! 

Divers-0115.jpg

Nous voilà, dans l'ambiance, la pression monte un peu. 

14H 30, tout le monde est "sous" le pont, à la recherche de fraîcheur et dans l'attente de l'appel pour le départ par vagues.

La pluie redoutée laisse place pour l'instant à un ciel bas et une atmosphère lourde.

Ca va péter ! oui mais pas tout de suite...:) 

20140719_142358.jpg

 

20140719_142228.jpg

 

Nous nous retrouvons dans la dernière vague de compétiteurs.

Ce qui nous aura au moins permis d'observer les choix de départ de chacun et il semble que la répartition entre l'amont et l'aval soit à peu près équitable....avec peut être un leger plus de compétiteurs s'élançant vers l'amont.

 

Pour nous ce sera l'aval et c'est en bonne compagnie que nous partirons enfin en direction de "notre" portion de Lot !

Une fois sur place, on constate que beaucoup d'équipes on fait le même choix de secteur.

Un seul de nos optionnels points de départ reste libre, on s'y positionne et on s'applique à pêcher très méticuleusement la berge. 

Devant je fouille le cover en montage texan "léger", balle 5g avec créature, un bon compromis pour rentrer suffisament dans la végétation tout en restant assez discret. Greg travaille plus les extèrieurs et têtes d'arbres avec des montages similaires, et garde sous le coude un worm en weightless pour les poissons visibles. Malgré notre application, les premières centaines de mêtres de berges sont défrichées sans succés !

On se motive à bloc à chaque fois que nous arrivons sur un point à potentiel... mais décidement, rien ne se passe.

Pire on est déjà en train de croiser et de recroiser des équipes, et sommes obligé de pêcher des secteurs déjà prospectés. 

2H de pêche se sont déjà écoulées, notre objectif d'un bass par heure a pris du plomb dans l'aile !

Mais l'ensemble des équipes que nous croisons n'a pas l'air de faire meilleure pêche. 

L'approche ne semble pas être la bonne, mais habitué de ce type de pêche j'insiste jusqu'à faire sortir un très joli bass de dessous les arbres. Je lui représente mon montage en douceur... mais il déguerpit aussi vite qu'il était apparu.

Apparement je l'avais plus dérangé que fait suivre...

Arfff je m'en veux beaucoup, de ce mauvais réflexe ! Car notre stratégie est justement basée sur ce type de situation. C'était plutôt à Greg derrière de le tenter en finesse.

On a bien brossé nos rares points. On est pas assez connaisseurs du secteur pour insister à outrance sur chaque fondaison sans savoir laquelle est suceptible d'abriter du poisson. Si on s'entête, on va se planter.

On décide donc de changer notre fusil d'épaule, je reste en texan pour essayer de les déloguer de leur planques, Greg, lui, affine ses montages.

Surtout, on augmente la vitesse, c'est en mode ultra rapide que nous arpentons les berges. Moi devant dans le rôle du sioux et Greg derrière dans celui du piquador !

Dès qu'un bass montre le bout de son nez, je m'efface et ne travaille qu'à positionner le boat du mieux possible pour qu'il puisse les piocher. De cette façon, deux bass viendront rapidement rejoindre le vivier. Pas des gros, 33 et 31 cm, mais ça permet de scorer !

Bien d'autres nous ferons refus, recrachage de leurre ou nous pousseront à ferrer trop vite....ça fait monter l'adrénaline la pêche à vue  !10405359_265486106982063_3609080781362887891_n.jpg

La pêche se durcit encore, et même s'il y a de plus en plus de bass visibles, il ne sont que très très rarement maillés.

2 nouveaux refus plus tard, on prend le temps d'affiner encore nos montages, Greg jouant avec des insert pour éviter les pin's de surface et voir si les plus jolis ne seraient pas calé une couche en dessous. Quant à moi, je prend le relais en wacky avec mon spécial "ultra finesse" pour essayer de tenter ces nonchalants.

A ce petit jeu là je ne ferai que 2 bass non maillé, mais Greg sortira finalement notre troisème bass de la journée.

Un bass de 37, pris cette fois ci très profondément dans les branches !

 

Competitions 2002

 

Il reste un peu plus d'une heure. Il est temps de faire peser nos poissons, pour pouvor finir sereins en remontant le secteur.
Problème, pas de commissaires en vue....on devra naviguer jusqu'aux quais de départ pour valider nos poissons.

Une fois la tâche accomplie, c'est moins de 20 minutes de pêche qu'il nous restera au compteur.

Trop tard pour sortir de la zone des 3KM/H, on tente les quais de penne, où maintenant les équipes se regroupent... sans améliorer.

 

On a le sentiment d'avoir bien limité la casse, même si on sait être passé pas loin de beaucoup mieux !

Le classement de la première journée nous positionne 12 ème. Les 4 premières équipes ont fait un gros break avec le reste du peloton.

On reste dans la course pour notre objectif : une bonne position dans le top 10 !

 

Un peu de logistique, à la tombée de la nuit. On sort le bateau, rangeons le matos et retournons poser le tout au camping, avant les festivités du soir.

Nous arriverons trop tard pour voir le podium, mais profiterons du repas et du feux d'artifice donné à l'occasion de la fête du village. Un moment de détente bien agréable... mais bien vite écourté ! La pluie et le vent qui nous avaient jusqu'à là épargnés, finnissent par s'inviter à la fête !

Une nuit bien dure, dans une petite tente, sous des trombes d'eau et sans matelas (que j'ai oublié à la maison, pas glop). 

 

C'est les yeux mi-clos que nous repartons pour une deuxième journée. Je baille beaucoup sur le bateau en attendant le départ...il parait que ça aide à la concentration :)

ob_6a4f0a_20140719-143558.jpg

 

Le temps va se dégrader rapidement, beaucoup de vent et un temps orageux très menaçant nous accompagneront toute cette manche.

On repart sur les même bases que la veille et décidément il va nous falloir encore trouver de nouvelles idées car rien n'y fait. 

Je resors mon montage texan que je ne me résouds pas à abandonner... je l'adapte un peu pour jouer avec les nouvelles conditions: balle plus lourde (10g) pour faire face au vent et hyperworm pour brasser plus d'eau.

Les ablettes sont bien présentes en bordure et se font un peu balloter, les bass sortiront sûrement à un moment pour en smatcher quelques unes.

 

20140720_123352-1-.jpg

Ca y est je tiens enfin un bass. Il a capté mon montage, alors que je le crankait sur des phases ultra courtes et sèches après descente dans les obstacles.

Ca nous redonne du courage, on le valide auprès des commissaires ! Il n'ont pesé que deux poissons sur ces 3 premières heures de manche. Il y a peut être quelque chose à faire aujourd'hui.

 

Le vent semble vouloir se calmer on va pouvoir augnementer notre marche en avant.

Greg prenda une chataîgne mais trop courte pour agir, puis peu de temps après décroche un bass sous une frondaison... Arffff on est en train de laisser passer des points.

 

On repart travailler un bel arbre immergé, observé la veille. Nous n'y avions rien fait, mais il semblait abriter pas mal de monde. Arrivé sur place, aucune activité. Greg le prospecte avec de petits worms lestés. Il choisit un coloris clair pailletté pour coller à la robe des ablettes, qui semblent se faire secouer par moment.

Bingo ! c'est titillant son montage, par 7 mètres d'eau, qu'il prend une cartouche monumentale.

L'épuisette est à portée de main, oui mais voilà, un gilet c'est glissé dedans...

Il ne semble pas vouloir en sortir, c'est donc avec le gilet que l'épuisette ira assurer la sortie de l'eau de ce poisson!

20140720 135858[1] 

On est aux anges, on vient de piger un truc important pour espérer renforcer notre vivier.

Un bateau nous fait alors signe, c'est la team Pouches / Nicoli, ils viennent d'avoir Fred Marre: la manche est arrêtée car l'orage arrive!

Arffff!!! cette dernière heure et demie nous fait deuil... Mais en levant la tête, vers le ciel, on comprend vite que l'organisation a raison.

Greg enfile son gilet mouillé, on file auprès des commissaires pour valider notre deuxième poisson et retour à la base. 

Les résultats tombent : 8éme de la manche et 8éme au général !

Pour nous c'est un très bon résultat avec le sentiment d'avoir été réguliers sur le week end.

10550963_542233042572220_1550647305615337419_n.jpg

 

Félicitation à tout le monde et surtout au podium final.

Une très grosse perf' de leur part, bravo !

20140720_160523-1-.jpg

 

Un très bon week end de compet', une super organisation, des potes, des bass ! quoi de plus ?!

 

 

Greg et Seb

Par teamfloridafields - Publié dans : Compétition
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 5 août 2014 2 05 /08 /Août /2014 08:33

Ca fait quelques temps que l'on essaie de se caler une sortie avec Nass...
Et on finit donc enfin par y arriver, ce dimanche.
On est bien motivé, car cela fait quasi 2 mois qu'il n'a pas sorti le bateau, alors que de mon côté cela doit faire peut être 2 ans que je n'ai pas lancé avec une casting...

Par contre, les news ne sont pas super bonnes, car la pêche semble très dure, et il se fait peu de poissons! 

On attaque sur le plateau devant la mise à l'eau, et au bout de 10min, Nass ouvre le compteur au cranck! 

IMGP7354 blog

  De mon côté, j'opte pour du crancking shad, avec un Jerky J Swim 7'!

Après avoir "descendu" le plateau, nous le remontons en sens inverse.
Je finis par prendre une touche quasi en face du port, et vu comme l'Avid plie, ça doit mailler...

Le fish monte en surface à une vingtaine de mètre, et c'est large!

Nous pensons "au métré", mais une fois dans l'épuisette, nous constatons que c'est un peu plus petit, mais c'est bien large!
Le gaillard a bien mangé à la cantine!!! 

IMGP7359 blog

  Allez, retour au bouillon après les photos... 

IMGP7362 blog

  Sur les 2 lancers suivants, je reprendrai une touche mais personne au RDV! 

Nous referons 4 autres spots similaires, et aucun échos, aucune touche...

Vraiment bizarre...
En fin de journée on retourne devant la mise à l'eau, et on reprend une paire de touches, avec un poisson chacun en plus! 

Une journée compliqué, mais où on s'en sort pas si mal...
En tout cas, ça m'a bien bien plais' de revoir le Nass, et de ressortir le matos casting!
A refaire...

Alex

Par teamfloridafields - Publié dans : News eau douce
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Retour page d'accueil

 

Presentation

Bienvenue dans l'univers Florida Fields Fishing !

Partagez, avec l'ensemble des pêcheurs du Team Florida,  nos parties de pêche, nos coups de coeur, et soyez les premier à découvrir tous les nouveaux produits. 

Catégories

Derniers Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés