Lundi 14 avril 2014 1 14 /04 /Avr /2014 18:05

Et oui hier, on a passé une journée géniale!!!

Un bon pote a ses côtés, une rivière en ordre, et juste un pêcheur croisé, tout est rassemblé pour passer une bonne journée... Il ne manquait plus que les poissons pour que la journée soit excellente! Et elle l'a était!!! 

D'habitude, je vous conte les détails, mais là, vu le nombre de fishs, je ne pourrais pas tout expliquer... 

Tout a commencé de bonne heure, et après une petite demi heure de pêche, mon "part'naire" ouvre déjà le compteur avec une 45+ en face moi. C'est ensuite mon tour avec une truite débusquée sous les branches. Coup de ligne compliqué, mais après un bon bridage, il arrive à me l'épuiseter! 

IMGP6391 blog

  Le gaillard enchaine ensuite par 2 fishs! 

IMGP6396 blog

 

IMGP6402 blog

  Un peu au dessus où il avait fait sa première, j'en trouve une, collée à la bordure. Elle est juste sous la surface, j'hésite à mettre une sèche, mais c'est avec une nymphe légère que je l'attaquerai!

Première 50+ de la journée! 

IMGP6408 blog

  Ensuite sous un raide, de la mousse s'est accumulée dans une retourne, et au milieu de cette mousse, il y a des poissons qui gobent???

Il attaque un gobage contre la bordure avec une grosse nymphe (compliqué de voir une sèche dans la mousse!!!).
BDL légèrement tendu pour sentir la touche, et pan, "une truite de mousse"! 

IMGP6424 blog

  Vient ensuite le coup de la journée!

La photo parle d'elle même... 

IMGP6428 blog

  J'en vois une première qui remonte, je me positionne et une autre (que l'on avait pas vu) arrive sur le gaillard.

Il réussit à la faire, la mets à l'épuisette, puis j'attaque la mienne, que je vais faire également!!!
En l'espace de 2 minutes, on a chacun notre fish!!! 

IMGP6440 blog

 

IMGP6438 blog

  Un peu plus haut, il arrivera à en faire une paire dans un joli courant, où je n'arriverai pas à en faire une... 

IMGP6450 blog

  Changement de spots, et on commence à voir des gobages...

J'en attaque une, et durant la dérive, le coquin me lance : "laisse tomber, ça drague"!

Il avait pas fini sa phrase, qu'un gobage arriva... 

IMGP6462 blog

  On arrive ensuite sur une bordure où un collègue à nous, avait fait une douzaine de fish en sèche, sur 200/300m de bordure, une semaine avant! Un fish est à table mais il n'arrive pas à le décider...
Allez, on va voir ailleurs, me dit il, et un peu comme tout à l'heure, au même moment, gobage!

Ferrage! C'est plus gros!!!
Descente à l'aval, puis casse dans un tas de bois! Pas de chance avec les gros poissons, car déjà le matin, il en avait perdu une belle qui lui avait ouvert l'hameçon! 

A peine plus haut, j'en refait une en sèche! Mal pêché, mais elle a été gentille... 

IMGP6475 blog

  Je le laisserai ensuite pour qu'il prenne "sa" truite en sèche, mais le sort a été contre lui!!!

Il en décrochera 2 et en cassera une autre, partie sous une pierre! 

Au final pas de gros poissons, mais un réel bonheur devant la quantité de fish de sortis (au nombre d'une quinzaine entre 40 et 53) et les jolis coups de ligne!
Il ne manquait que la 60+...
Mais bon, certaines fois, la taille ne fait pas le bonheur, et on resigne de suite pour d'autres journées pareilles!!! 

La rivière m'a fait un joli cadeau avant mon départ à quelques milliers de kilomètres plus à l'Ouest...

Alex

Par teamfloridafields - Publié dans : News fly fishing
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 30 mars 2014 7 30 /03 /Mars /2014 11:34
Ça fait un bail que j'avais envie de descendre faire un tour chez l'ami Laurent. Le brusque (et éphémère) retour du printemps m'a poussé à réserver mes billets, motivé par une impérieuse envie de bass ! Deux semaines et 4 heures de train plus tard, je débarquais chez les Gaulois avec l'attractant aux lèvres !
Faut dire que Laurent avait prévu un programme alléchant : le samedi, pêche en lac de barrage du sandre et de la perche en verticale ; le dimanche, session bass en float-tube en gravière. Malheureusement, le temps n'était pas terrible : pluie, grêle, vent et température plutôt fraîches à 700 mètres d'altitude... Christophe, le coéquipier habituel de Laurent nous accueille sur son bassboat, et nous filons sur les premiers postes. Un autre habitué du coin, Gilles, est là et prend en linéaire devant nos yeux le premier poisson de la journée. Il va cartonner dans la suite de la journée avec une demi-douzaine de perches, jusqu'à 49 cm ! Laurent décapote sur une solide perche de 45 prise à la descente en jiggant un vibration grâce à son combo Mojo Glass et Lew's Lew's Tournament MG 5.4.
Vincent-L-0005.NEF.jpg Vincent-L-0012.NEF.jpg
La suite sera moins intense. Nous enchainons les postes et les touches sans lendemain, dans 16 mètres d'eau, que ce soit en linéaire comme en verticale. A ce jeu, seul Laurent tirera son épingle, enfin son hameçon, avec une nouvelle belle perche. Le pique-nique est bienvenu. Le vent froid souffle de plus en plus fort, le ciel se couvre et le poulet rôti comme les pâtés aux pommes de terre sont parfait. Nous repartons sur l'eau mais les conditions deviennent de plus en plus aléatoires, avec les belles giboulées de mars (pour une fois de saison). Finalement, j'évite la bredouille (et les envies de sieste, faut digérer un peu) avec un sandre de 45 pris en verti' et qui repartira très vite à l'eau.
Vincent-L-0021.NEF.jpg Vincent-L-0057.NEF.jpg
En rentrant, nous décidons de terminer par quelques lancers dans la gravière de Laurent et Christophe. C'est peut-être incongru d'utiliser un bassboat sur un etang d'une paire d'hectares, mais il nous fallait profiter des couleurs magnifiques du ciel... dans une session qui restera malheureusement fishless !

Après un dîner "en mode" festin digne d'un album d'Astérix, et une nuit de repos bien méritée, Laurent et moi mettons cette fois-ci les floats-tubes dans la voiture. L'objectif cette fois est le bass, mais les conditions ne sont pas idéales : à nouveau vent, froid et giboulées parfois grêleuses... Pas un temps à faire sortir les lunkers du cover. Nous attaquons la session vers 11h. Dès les premiers lancers, je prend un petit bass de 25 en wacky dans une eau très trouble. C'est intéressant pour la suite mais malheureusement, rien ne va confirmer ce pattern. C'est grâce à Seb que la situation se débloquera. Dès son arrivée, il enquille deux jolis bass au jig avec une belle écrevisse en trailer. Ni une ni deux, j'attache un jig avec un Baby Hyper Freak coloris Junebug. Bon choix ! Dès les premiers lancers je ferre deux bass solides de 45 et 43 cm.
Photo-2454.jpg Photo-2448.jpg
Une petite pause et nous repartons sur l'eau pour deux heures. Seb à nouveau prendra un joli bass au spinner. Pour ma part, à part un autre bass de 40 et un magnifique début de combat avec une carpe, je ne prendrais rien de plus gros. Et finalement, Laurent, après un bass correct, ramasse un des derniers brochets de l'étang... Une heure plus tard, je suis dans le train à ronquer comme un bienheureux, en repensant à l'accueil parfait de ces Gaulois. Elle est dure la vie dans le Bourbonnais !
P3230099.JPG
Vincent
Par teamfloridafields - Publié dans : News eau douce
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 24 mars 2014 1 24 /03 /Mars /2014 09:21

Après un beau capot la semaine passée, pour l'ouverture, il faut se rendre à l'évidence... Pour ce début de saison, il faut oublier la NAV! Du coup, ce week end, on décide avec Toto de plus s'axer sur la pêche au leurre! On se partage la tache du coup : lui aux LS et moi aux durs! Et après plusieurs suivis pour Toto, je me décide à passer au souple... Un Jerky J Swim, bien sur, pour ne pas le nommer!

Arrivé sur le courant le plus profond du secteur, je prend une bonne tape en tête de courant! Avec l'eau forte, le premier rush est violent, mais on finit tout de même par la glisser à l'épuisette!!! Une 59 avec une splendide robe! 

IMGP6360 blog

 

IMGP6365 blog

 

Il est maintenant temps d'essayer pour Toto d'ouvrir le compteur!

Je lui refile donc un petit Jerky J d'un coloris proche du mien!

Encore une dépique, puis sous une berge creuse, il arrive à faire sortir une 44.

 

029 blog

 

On est maintenant en milieu d'aprem, et plus rien à déclarer... Le pic d'acitivité en ce moment ne dure que 2/3h!

Après une petite nuit en chambre d'hote, on change de secteur pour ce dimanche!

La première partie de matinée ne donnera rien, mais arrivé en milieu de matinée et sur un courant que je connais bien, j'ai deux suivis et une dépique au leurre dur (Sakura Minchub)...
Un peu plus haut je tombe sur 3 poissons en ballade, mais le temps de se rapprocher un peu, et les gaillardes partent dans le profond... Mais peu de temps après, j'en trouve une sur une bordure, et j'invite donc Toto à l'attaquer! 

Petit LS, TP légère et un lancer éloigné afin qu'elle ne voit pas "le plouf"... Il fait remonter doucement son leurre le long de la cassure, et arrivé dans son cône de vision, elle se jette dessus!
Magnifique spectacle!!!  Et au final, une magnifique 47 bien zébrée! 

IMGP6379 blog

 

Il en refait une d'une quarantaine un peu plus haut.

 

056 blog

 

Puis après c'est le festival!!!
Le festival de la frustration avec de très nombreuses décroches!
A deux, sur une heure, on va perdre une petite dizaine de fish, dont un gros fish dépiqué pour moi, et une casse sur big fish pour Toto! On refera 2 secteurs par la suite sans aucune touche!

On finira juste sur une bordure typée NAV, où une "dingue" attaquera 3 fois le LS de Toto, sans qu'il puisse la piquer... 

Au final, toujours de supers moments avec Toto(comme d'hab), mais surtout de belles images dans la tête pour ces débuts de pêche aux leurres de la truite!
Et on aura pu tirer 2 peites analyses : tous les fishs ont été touchés sur le même type de poste, et il faut que l'on trouve une parade pour toutes ces dépiques...

Alex

Par teamfloridafields - Publié dans : News eau douce
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 20 mars 2014 4 20 /03 /Mars /2014 18:42

 

Salut à tous
A l'occasion du salon de Nantes de ce week end, a eut lieu la remise des prix du Labrax Cup 2013, malheureusement le dernier du genre, puisque l'UFAPPS, association organisatrice de ce trophée national de pêche au bar au leurre va disparaitre, après 6 années d'organisation de ces compétitions qui ont vu parmi les meilleurs pêcheurs de bars se disputer les premières places.
En premier, un grand merci à Ronan, Jean Luc et à tous leurs copains de l'UFAPPS, pour leur dévouement. 
trophee-plus-gros-bar-Labrax-Cup-kayaks-2013.JPG
Enfin, nous terminons 1ers pour la prise du plus gros poisson pris en kayak en 2013 avec un bar de 73 cm pris sur la manche de Courseulles ! Notre équipe (composée de Julien Guillou et de votre serviteur) "Rotomod/St Croix/Lowrance" a été récompensée 3 fois lors de cette remise des prix. D'abord, nous terminons 2èmes du classement général final 2013 de la catégorie "kayaks" derrière l'équipe Lenalex (Baudoin/Tirel/Perrot) déjà première en 2012. Ensuite, nous gagnons la catégorie "équipes sponsorisées.", devant l'équipe "Savager's/Hobie" (Gazel/Duchesne). A noter que nous sommes la seule équipe à réaliser 3 podiums en autant de compétitions (3èmes à Courseulles, seconds à l'Iroise, 3èmes à Brest). A noter, que dans le classement général global, mélangeant les bateaux et les kayaks, apparaissent 3 équipes "kayaks" dans les 9 premiers sur 93 équipes engagées (nous finissons quant à nous 8èmes !), une grande première ! 
Podium-Labrax-Cup-Kayak-2013.JPG
Merci à tous les compétiteurs, pour l'excellent esprit qui a régné sur cette saison 2013. Pour 2014, nous savons déjà que plusieurs épreuves reprendront le schéma. "Labrax Cup". J'espère avec Julien obtenir d'aussi bons résultats que lors de cette saison écoulée !?
Je voudrais ici aussi remercier plus particulièrement les kayaks Rotomod, qui nous offrent avec l'Abaco un kayak de pêche super performant, les excellentes cannes ST Croix, les lunettes Costa, ainsi que l'électronique embarquée Lowrance, toutes ces marques proposant du matériel adapté aux pêcheurs les plus exigeants ! Merci à la loyauté envers nous de ces marques ! 
Félicitations aux vainqueurs des catégories respectives, et encore merci à Ronan et Jean Luc... et aux autres bénévoles !
Bien kayakement,
Patrick Lebreton
Par teamfloridafields - Publié dans : Compétition
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 4 mars 2014 2 04 /03 /Mars /2014 08:07

Des mois... Une éternité même, que je n'ai pas pêché avec Jéjé. Nos emplois du temps et nos activités professionnelles ne nous laissant désormais que peu de jours de repos communs, celui avec qui je partageais la plupart de mes sessions n'avait pas foulé le pont du Black-Pearl depuis bien longtemps.
Il en avait même oublié qu'il fallait des chaussons pour ne pas salir la moquette... Toujours est-il que nous sommes ensemble sur l'eau et que ça fait bien plaisir. Le spot est privé et n'est donc pas soumis à la fermeture du domaine public. Il est intéressant à plus d'un titre. D'abord, la gestion pêche y est quasi inexistante ; c'est la chasse qui motive le gestionnaire et les quelques pêcheurs ayant la chance de pratiquer ici ne sont qu'"accessoires". Les carnassiers présents ne sont pas déversés mais uniquement là car le milieu leur convient. Ils sont totalement sauvages et se reproduisent parfaitement.
La reproduction, justement, qu'en est-il ? Par chance, elle n'a pas commencé.
Contrairement à une idée reçue, les brochets ne sont pas particulièrement vulnérables pendant la fraie. Ils ne se préoccupent pas de nos leurres et préfèrent vaquer à leurs amours. Néanmoins, le but n'est évidemment pas de les déranger pendant cette période. L'étang est préservé et doit le rester. Il convient d'être raisonnable et de ne pas se tirer une balle dans le pied en contrariant les occupants de ce lieu si particulier.
L'eau, à seulement 7 degrés, est exceptionnellement claire sur la partie que nous décidons de prospecter. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y a pas foule. Peut importe, Jéjé, en spécialiste de la pêche au streamer, est venu tester ses dernières (et magnifiques) réalisations et ces conditions s'y prêtent à merveille.
Nous ne pêchons pas vraiment correctement, ni lui, ni moi. Nos approches de prédilection sont complémentaires mais difficilement compatibles sur le même bateau. Peut importe, nous passons une superbe journée et retrouvons très rapidement nos habituelles discutions... Pour résumer, on "dit d' la merde" et on se marre. Tout un programme.
Après un petit poisson décroché au bateau pour moi qui nous saluera d'une belle petite gerbe d'eau, c'est au tour de Jérôme de débloquer le compteur des touches. Nous regardons tous deux sa "mouche" évoluer langoureusement sous l'eau lorsqu'une torpille vient l'engouffrer. Le moment est magique et le poisson superbe.

Comme à la bonne époque...
Comme à la bonne époque...

La matinée est néanmoins assez calme. Nous repérons quelques poissons posés sur le fond ou en maraude pleine eau, mais ceux-ci ne sont pas du tout intéressés par nos propositions. Nous en profitons donc pour faire une petite pose déjeuner et refaire un peu le monde. À l'issue, nous reprenons nos recherches.
Le temps radieux n'est pas forcément propice a une pêche exceptionnelle mais nous nous payons le luxe de nous découvrir un peu. En région parisienne au mois de février, c'est aussi agréable qu'inattendu. Je poursuis mon tricotage au cœur du cover. Mon Jig se faufile sans problème entre les branches et son trailer ondule frénétiquement. Un toc dans la canne, ferrage, pendu. Le combat est bref mais toujours un peu délicat dans ces conditions. Le coup d'épuisette est sûr et c'est un autre joli poisson qui monte au bateau et vient nous récompenser.

Comme à la bonne époque...

Les poissons sont totalement éparpillés. Il n'y a aucune zone de tenue clairement définie. J'alterne les techniques ; Jéjé, les stream´ et les animations, mais rien n'est vraiment concluant... Mais alors que nous peignons l'étendue d'eau au dessus de ce qui ressemble à un désert de vase, mon Jerky J Swim est violemment intercepté. Ma Slop n' Frog est pliée en deux mais c'est un poisson finalement assez "modeste", si l'on tient compte de sa force lors du premier rush, qui plonge dans le filet de l'épuisette. Il est néanmoins superbe et nous ne boudons pas notre plaisir.

Comme à la bonne époque...

La journée se termine et nous divaguons ça et là sur le plan d'eau. Le long d'un grand arbre immergé, nous croisons la route d'un brochet énorme qui ne prête aucune attention à nos leurres. Il est tout simplement magnifique.
Mon ami Stéphane et sa famille sont sur l'eau également. Nous les rencontrons par hasard au détour d'une île. Véritable sentinelle du spot, Steph vient presque tous les jours et opère ainsi une surveillance attentive de l'étang. Gentil et respectueux, il est en quelque sorte le gardien idéal de ce type de plan d'eau.
Nous nous arrêtons donc pour discuter un moment et échanger nos observations... C'est toujours enrichissant.  Nous pècherons ensuite un peu mais plus aucun poisson ne viendra nous saluer. Il est temps de rentrer sur Paris.
Assez peu de touches finalement aujourd'hui mais de beaux poissons en pleine forme difficiles à localiser. Une bonne journée en somme et surtout le plaisir de pêcher entre amis dans un milieu sain et préservé. Espérons que nous ne laisserons pas passer autant de temps avant de partager une nouvelle session...

Cyril

Par teamfloridafields - Publié dans : News eau douce
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Retour page d'accueil

 

Presentation

Bienvenue dans l'univers Florida Fields Fishing !

Partagez, avec l'ensemble des pêcheurs du Team Florida,  nos parties de pêche, nos coups de coeur, et soyez les premier à découvrir tous les nouveaux produits. 

Catégories

Derniers Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés